Bâtiment et Construction : Nécessité de transformer les idées innovantes en produits industriels

La transformation d'idées innovantes en produits  industriels dans le secteur de la construction doit être promue dans un but  économique, écologique et de bien-être, a indiqué samedi le directeur  général du Centre national d'études et de recherches intégrées du bâtiment (Cnerib), Hamid Afra.
Lors de la 1ère édition du challenge sur l'innovation dans la  construction, M. Afra a estimé que les centres de recherche produisent ou  améliorent des connaissances dans le cadre de l'innovation mais les  chercheurs peinent à transformer cette connaissance en produit industriel. Ainsi, selon lui, ce type de challenge permet de drainer les idées innovantes dans le domaine de la construction au sens large et pouvoir  réaliser un transfert de technologies entre les unités de recherche et le  secteur industriel.
Présent à cet évènement, dont la société fait partie des sponsors de ce  challenge, le directeur marketing du Groupe des Sociétés Hasnaoui (GSH)  activant principalement dans le BTP, Samir Douar, a expliqué à l'APS que  l'innovation dans ce secteur doit être encouragée par les donneurs d'ordre  à travers des projets-pilotes. "Outre les promoteurs immobiliers, l'Etat en tant que régulateur et  principal donneur d'ordre, peut jouer un rôle dans la création d'une  synergie au profit de l'intégration de l'innovation dans la construction",  a-t-il indiqué.
Pour le représentant du GSH, la problématique pour le secteur industriel  de la construction est de sortir de plus en plus des systèmes  traditionnels, en cherchant des produits innovants.
Des innovations qui touchent en particulier les isolations phonique et  thermique, deux thèmes d'actualité au vu des changements climatiques et du  prix de l'énergie qui est appelé à grimper, soutient-t-il.
Concernant le challenge 2018 des idées innovantes dans la construction, 30  porteurs de projets ont été présélectionnés. Ils ont été coachés et ont  présenté leurs idées devant le jury, lors de la première journée de ce  challenge.
Les innovations concernent les matériaux et systèmes de construction  innovants, l'efficacité énergétique dans le bâtiment, la gestion des  risques majeurs, les matériaux d'isolation et les outils de modélisation  notamment.
Parmi les projets présentés figurent les concepts de briques améliorant  l'isolation phonique et thermique, la réduction du béton dans la  réalisation de dalles d'immeubles, le bâtiment producteur d'énergie,  l'utilisation du liège dans la construction et un béton de réparation à base de bactéries.  Les critères de sélection retenus regroupent l'attractivité du gain  économique, la réalisabilité technique, l'acceptabilité du coût et la  constitution d'une réponse à un besoin dans le secteur. Ce challenge vise essentiellement de jeunes chercheurs ou des étudiants.  Mais il est également ouvert à tous publics.
Quant au jury, il primera ce dimanche les trois meilleures idées  innovantes. Il est composé de cinq experts, deux internationaux et trois  Algériens dont deux membres du Cnerib.
Outre les trois projets primés, l'Agence nationale de valorisation des  résultats de la recherche et du développement technologique (Anvredet)  soutiendra les projets à travers le financement du fonds de la recherche  scientifique et un coaching de 18 mois pour permettre au produit du projet  innovant de se concrétiser.
N. B.
Source: http://www.lemaghrebdz.com/?page=detail_actualite&rubrique=Nation&id=91814