INVITATION BATIMATEC 2022

Le Groupe des Sociétés Hasnaoui sera présent à la 24ème édition du Salon International du Bâtiment, des Matériaux de Construction et des Travaux Publics « BATIMATEC » qui se déroulera du 15 au 19 Mai au Palais des Expositions – SAFEX – Les Pins Maritimes à Alger.

Partenaire officiel du Batimatec 2022, le Groupe occupera un stand à l’extérieur du pavillon central, zone nord de la SAFEX, et y sera fortement représenté à travers ses filiales: BTPH, Groupo puma Algérie, Teknachem, MDM, Strugal, HPS, HTA, HGP, HTF, Tamstones et Granitam, afin de dévoiler au public, toute la diversité de ses activités et l’étendue de sa solution globale dans l’industrie de la construction et des services : construction, menuiserie bois et aluminium, exploration et transformation du marbre et granite,  production de matériaux de construction, promotion immobilière, télécommunications.

Nous vous invitons à nous rejoindre à notre espace d’exposition pour découvrir nos dernières solutions dans le domaine du Bâtiment.

SODEA au Salon International de L’agriculture SIPSA-FILAHA

La participation de SODEA au « 20ème édition du Salon International de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’Agro-industrie /SIPSA- FILAHA & AGROFOOD 2022»  qui va se dérouler du 14 au 17 Mars 2022 au Palais des expositions (SAFEX), sous le haut patronage du Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural et organisée par la société EXPOSIA et la fondation FILLAHA INNOV en partenariat avec ALGEX.

La thématique de cette édition est placée sous le signe de « la relance et du renouveau du secteur agricole », le secteur économique stratégique par excellence en termes de création de valeur et de promotion du monde rural.

Environ 550 exposants, sont attendus à cet évènement, de différents segments du secteur agricole concernés par ce Salon dont plus de la moitié (soit 54%) sont des internationaux, soit : France , Pays bas , Turquie , Chine , Brésil , Italie , Espagne , Allemagne , Autriche et les représentations économiques des différentes ambassades avec leur secteur agricole .

Le SIPSA- Filaha, qui fête son 20e anniversaire, intégrera le secteur AGROFOO, un nouveau maillon complémentaire du SIPSA-Filaha, afin de relever le défi de la valorisation & de la transformation des produits agricoles algériens et pouvant ainsi offrir des niches a l’export

En outre, c’est dans ce cadre, et celui de « la promotion d’une agriculture intelligente et durable » qu’un concours a été initié, mettant en compétition des talents et des compétences, parmi les exposants, les co-exposants, les agriculteurs, les universitaires, les professionnels et managers de start—up, ou les jeunes chercheurs.

SADA – Salon Africain Des Affaires

Visite des Ambassadeurs des 14 pays africains qui participent au SADA au stand du Groupe des Sociétés Hasnaoui.
Un fort potentiel du marché africain et un intérêt particulier pour l’apport que pourrait apporter le GSH en terme d’échanges et développement de partenariats.

Le Salon Africain Des Affaires SADA prévu le 09,10 et 11 Mars 2022 à à l’Hôtel Méridien à Oran, sera l’un des plus grands rendez-vous d’échanges économiques entre les opérateurs Algériens et leurs homologues Africains. A vision globale économique, cette manifestation à laquelle seront conviées des Personnalités 100% Africaines, vise à favoriser la mise en place de partenariat privilégié.

Salon National des Constructions Modernes et des Nouvelles Technologies BUILTEC

L’ouverture du Salon National des Constructions Modernes et des Nouvelles Technologies Builec.
Le Groupe des Sociétés Hasnaoui qui est sponsor officiel du salon participe à travers ses filiale : GRUPOPUMA, TEKNACHEM, HPS, HGP et MDM.

Visite de Monsieur le Wali de Constantine des espaces d’exposition du Groupe des sociétés Hasnaoui lors de l’inauguration du Salon BUILTEC à l’hôtel Marriott Constantine.

OKACHA HASNAOUI, UN TESTAMENT GLORIEUX DE L’ENTREPRISE ALGÉRIENNE

Son nom est indissociable de la réalisation conduite par son frère Brahim, président du groupe. Okacha Hasnaoui a disparu ce week-end laissant pétrifiée la ville de Sidi Bel Abbes qui lui voue un bel amour. 47 ans d’Entreprise privée dans ce lien entre les bel abbésiens et les Hasnaoui.

Le ciel refuse de prendre une couleur en cette fin d’après-midi tout en contraste ce vendredi. Une petite brise, soudain, s’invite du nord. Elle annonce le cortège mortuaire. Interminable. Une voix dans l’attroupement : « Ici il faisait bien 7 ou 8 degrés de plus hier à cette heure-là ». Clémence appréciée. Le cimetière sec et austère résiste au brouhaha montant. Plus de 2000 personnes y convergent alors que le fourgon jaune de la protection civile arrête la procession.

Sidi Ali Benyoub, un peu plus d’une trentaine de kilomètres au sud de Sidi Bel Abbes, va recueillir un de ses enfants prodiges. Okacha Hasnaoui est décédé à l’aube du même jour à l’hôpital de Sidi Bel Abbes. Deux jours auparavant, il avait fait un malaise cardiaque. La nouvelle s’est répandue comme un traînée de poudre dans la ville.

« Vers 10 heures quand je voulais présenter les condoléances à la famille, la rue qui mène vers sa villa dans le quartier résidentiel de Maqam Echahid, construit par le groupe Hasnaoui, il était impossible d’approcher à moins de deux cent mètres tant la foule était compacte », raconte Halim, retraité de la wilaya.

Sidi Bel Abbes n’est pas ingrate. Lorsque les bords de la Mekkera ont débordé, cette fois de joie, en mai 2018, leur émotion avait un visage. Okacha Hasnaoui, revenait à la tête de l’USMBA pour la deuxième fois et, comme 28 ans auparavant, il brandissait la coupe d’Algérie. Les deux seules lignes au palmarès du club. Les Hasnaoui, une empreinte déjà bienheureuse sur la ville avant même cette ultime communion qui venait rappeler combien le nom de la fratrie était synonyme de réussite. Le soir, à 18 heures, au cimetière de Sidi Ali Benyoub, des amis de toutes l’Algérie sont là, cette fois. Parmi les porteurs du dernier hommage, des anciens walis, des ex-ministres, des chefs d’Entreprise, des journalistes connus, des hommes de lettres, des artistes, des anciens footballeurs bien sûr. La galaxie Hasnaoui dans son expansion. Okacha est parti. Brahim, le pionnier, en 1973, de l’aventure qui a conduit à l’un des groupes industriels les plus solides d’Algérie est assailli par les présents pour les condoléances. Il devra faire désormais sans le frère aîné qui savait tant bâtir le relationnel du groupe avec l’extérieur.

Au temps « héroïques » du plâtre de la DNC-ANP

« C’était l’une des personnalités les plus attachantes de la ville. Okacha a joué un grand rôle dans le développement du groupe en incarnant souvent son mécénat et son engagement citoyen », explique Abdelkader, un ancien employé du groupe. « Le chef d’Orchestre des relations extérieures » écrit le professeur Taieb Hafsi dans le livre qu’il a co-signé dédié à GSH, le groupe des sociétés Hasnaoui (Les Hasnaoui, une Entreprise citoyenne, aux Editions Casbah). Okacha, a quitté à 28 ans un poste d’employé au service hydraulique de Sidi Bel Abbes pour se lancer aux côtés de Brahim dans les premiers chantiers glorieux qui, dès le milieu des années 70, feront la légende des Hasnaoui dans la ville puis dans tout l’ouest algérien : l’approvisionnement en eau du chantier de la Sonelec, les 369 logements laissés en friche par une société allemande en faillite, le périmètre d’irrigation du Tafraoui. Son talent relationnel en faisait un manager complémentaire avec son frère, plus jeune que lui, Brahim, ingénieur visionnaire, intellectuellement brillant et tout aussi impatient, dont Okacha dit lui-même qu’il « était trop direct et entier » dans ses relations avec les autres.

Dans le livre cité, Okacha raconte cette anecdote des temps héroïques des pionniers du privé dans la réalisation dans le BTP ; « Pendant qu’on réalisait les 369 logements, nous avons eu besoin de plâtre. Il y avait une seule plâtrerie ici à Fleurus. J’y suis allé dans un petit camion. Après une attente de 5 ou 6 heures, on a commencé à me charger. On était arrivé à la moitié du chargement lorsqu’arrive un camion de la DNC-ANP. Non seulement, on a sorti mon véhicule, mais on l’a déchargé pour charger celui de la DNC ».

Mouloud Hamrouche, son homme providentiel

Okacha Hasnaoui, était enthousiasmé par la réaction des Algériens le 22 février dernier. Comme son frère Brahim et le grand clan familial. Il pestait depuis des années contre l’immobilisme politique et les pratiques d’éviction du privé que la dépense publique dans le bâtiment a aggravé à la fin des années Bouteflika et que la chute des prix du pétrole depuis 2014 n’a pas permis de corriger. C’est lui qui représentait le groupe au sein du FCE. Loin des intrigues algéroises et des déploiements ostentatoires en faveur du régime Bouteflika. D’ailleurs Okacha avait été un des premiers à donner son accord de principe aux initiateurs de la fondation d’une nouvelle organisation d’employeurs au lendemain du 22 février.

Il était plein d’espérance pour l’avenir de l’Algérie. Ses appréhensions, ainsi que celles de Brahim ont commencé à se lézarder après l’arrestation incompréhensible de Issad Rebrab, patron de Cevital.

Elles ont enflé avec l’impasse politique des dernières semaines et le dérapage de la campagne supposée anti-corruption et anti-oligarques en un jeu de massacre contre les entreprises et l’économie. Okacha répétait souvent que l’homme de la situation en Algérie était Mouloud Hamrouche qu’il souhaitait voir se présenter à une élection présidentielle libre. Autonomie de l’économie et libertés des citoyens. C’est le credo partagé des Hasnaoui que Okacha avait le privilège de faire partager aux parties prenantes durant 47 années d’aventure entrepreneuriales.

Il avait un grand projet de professionnalisation de la gestion de l’USMBA après le beau succès en coupe en 2018. Mais comme pour la Révolution du 22 février, les événements n’ont pas tourné dans le bon sens. Il s’en va et laisse trois fils engagés dans le management de GSH, devenu avec ses 21 filiales le groupe algérien le plus intégré dans ses métiers (Etudes, réalisation, production de matériaux de construction, Processing, Menuiserie, Agrégats, agriculture, Télécom, etc.…). Au retour de Sidi Ali Benyoub en cette fin de journée particulière, le convoi des voitures faisait, aux portes de Sidi Bel Abbes, un ralentissement digne des entrées d’Alger. Le ciel tournait enfin au rougeâtre vers l’ouest, le soleil descendant enfin sous la brume qui le masquait. Sidi Bel Abbes pouvait pleurer Okacha Hasnaoui.

El Kadi Ihsane

Salon international « PROJECT QATAR 2019 »

Le Groupe des sociétés HASNAOUI expose au Doha Exhibition & Convention Centre

Le Groupe des Sociétés HASNAOUI (GSH), représenté par ses filiales TAMSTONES, GRUPO PUMA ALGERIE, MDM et STRUGAL Algérie, a pris part du 29 avril au 1 mai 2019, au Salon International des technologies et de l’équipement de la construction « Project Qatar », organise au Doha Exhibition & Convention Centre, au Qatar.

Le « Project Qatar » est le plus grand salon de la construction, des matériaux et des technologies environnementales dans ce pays de la péninsule arabique. Il constitue une occasion propice pour les industriels, producteurs et concepteurs de produits, matériaux et procédés en lien avec le secteur du bâtiment et la construction, les architectes, experts et technologues des services, d’échanger leurs expériences en la matière et de conclure des accords de coopération et de partenariat avec leurs homologues Qataris.

La société algérienne des foires et des expositions (SAFEX) a activement contribué à la participation de l’Algérie pour la première fois au Salon « Project Qatar ». Elle a notamment assisté les onze entreprises algériennes du secteur des bâtiments, matériaux de construction et travaux publics, qui étaient regroupées au sein du Pavillon Algérie, Hall 4, au Doha Exhibition & Convention Centre.

« C’est une première expérience pour le groupe des sociétés HASNAOUI à l’international », explique M. Hichem AZZOUZ, responsable marketing opérationnel au GSH. « Cette participation nous a permis de faire la promotion de nos produits. Et notamment les plaques de marbre et de granit de la filiale TAMSTONES et les portes et fenêtres en aluminium de STRUGAL ALGERIE SPA », ajoute-t-il.

Les responsables commerciaux des filiales du Groupe des Sociétés HASNAOUI ont eu, à cette occasion, des entretiens professionnels avec les représentants de plusieurs consortiums qataris dont ceux du Groupe UrbaCon Trading & Contrating Compagny (UCC).

Un événement de renommée mondiale

« Les discussions menées avec des opérateurs de la région, spécialisés dans l’immobilier et le secteur de la construction, ont fait ressortir une demande croissante en matière de matériaux de construction de qualité et adaptés aux spécificités des marchés des pays du golfe », fait remarquer M. AZZOUZ. « Project Qatar » a, lors la précédente édition, attiré plus de 140 000 visiteurs professionnels et plus de 420 exposants venant d’une trentaine de pays, sur une superficie totale d’exposition de plus de 26 000 m². « Notre participation à cet événement de renommée mondiale constitue une étape majeure vers un déploiement de nos filiales à l’international », estiment les responsables du Groupe des sociétés HASNAOUI. Le secteur de la construction du Qatar est le marché de la construction qui connaît la croissance la plus rapide dans la région du Golfe, avec 26 milliards USD alloués aux grands projets et représentant 47% des dépenses totales du Qatar en 2017. Rien qu’en 2015, 60% des importations du Qatar étaient liées à la construction, pour un total de 19,7 milliards USD. C’est au plus près de ces marchés, aux taux de croissance élevés, que le Groupe des sociétés HASNAOUI s’efforce de se positionner en proposant des systèmes constructifs et des produits de qualité. La mise en œuvre en cours, au Qatar, d’importants projets de développement dans divers secteurs (bâtiment, hospitalité, tourisme, transports, infrastructures, etc.) est d’ailleurs une opportunité majeure pour contribuer aux grands projets structurants prévus dans le cadre de la Vision Qatar 2030 et la Coupe du monde de 2022.